Toiles sur le thème du cheval

L’idée de base de ce travail consiste à occuper la toile avec en parallèle, une forme inspirée des encres chinoises et une zone de peinture abstraite.

cadreexh21.gifLe choix du cheval comme thème de travail s’est imposé sans que je sache pourquoi. Il convenait parfaitement, amenait avec lui des possibilités, des horizons encore flous. Compagnon de route qui vous apparaît sans égal

 chevaldacier.png

A mesure que j’avance avec lui, il définit ses contours symboles de la vie qui passe, je ne suis que son cavalier. il me rappelle que l’on peut réfléchir à son parcours apprendre ou se préparer à sauter des obstacles avec élégance mais qu’il est impossible de prétendre toujours arriver à destination, seule la vie décide.

 

 

 

 

……………



Encre

rverirdencre45x35.jpgtrois123.jpg 

L’encre nous ouvre sur nos fantômes intérieurs avec légèreté et désinvolture. Elle me surprend  à chaque fois par la richesse de cette photographie qu’elle offre, face au peu de moyens déployés. Chaque trait insignifiant se revêt d’une importance capitale grâce au contraste qu’il crée et au rôle qu’il joue dans l’ensemble. Rien ne s’enlève sans dénaturer le tout.

Réaliser une encre consiste à fouiller et laisser remonter à la surface d’un papier toutes les images emmagasinées en dehors du contrôle rationnel de notre esprit. Le plus dur reste d’arrêter de se rêver et de s’accepter pour laisser courir le pinceau. La moindre velléité de contrôle et tout s’effondre et devient grossier. A l’inverse le résultat vous emporte vers vous-même et la perception réelle de vos sens, magiques. rverirdencre45x35.jpg

L’encre ressemble à une nuit qui tombe sur la feuille, on y voit toujours une ombre différente.

 



Pour mieux appréhender ma peinture

 laqueueducastor100x100.jpg

On son sens global mais aussi dans goûte la grandeur d’une phrase en s’immiçant dans l’agencement, dans l’individualité et le parfum  personnel de chaque mot qui la construit. L’image globale d’un tableau  est elle aussi construite de mots couleurs dont le sens  s’inscrit dans leur forme, leur texture, leur force,…. La peinture n’est plus ainsi prisonnière d’une représentation mais peut décrire un sentiment, une idée, ou toute envie. La richesse d’une réalisation est constituée par le choix et l’agencement  du vocabulaire employé.

 

 

 



Démarche de création dans ma peinture

  chevaldeau100x1001.jpg  chevaldefeu80x1001.jpg  chevalterre100x1001.jpg  

 

Les toiles, sur le thème du cheval, m’ont amené á prolonger l’idée de base, qui consistait à occuper la toile avec, en parallèle, une forme inspirée des encres chinoises et une zone de peinture abstraite

Véritable carrefour de mes envies. Confronter sur la même toile deux techniques

 La première, issue de l’encre un seul geste pour formaliser une émanation d’une vie intérieure. Partie non visible de l’être avec pour frontière l’espace blanc qui délimite l’acte de la passivité, du bien du mal. Monde bipolaire ou la règle reste précise.

schappertriptyque3x46x37.jpg

La seconde plus occidentale, issue de la superposition de couches de matières qui construisent, en une succession d’actions par tâtonnement, les actes quotidiens et l’image de soi. Construction empirique d’un monde ou la beauté s’échappe de la masse en d’infimes détails.

carrrouge250x50.jpg  carrrouge150x50.jpg 

Derrière ces deux techniques, on peut voir s’affronter deux modes de pensée et d’action.

matire100x80.jpg   soufledenature46x38.jpg

Les tableaux qui suivent constituent la trace visible de ce mélange qui ouvre bien des pistes de travail.



L’abstraction en peinture

terre.jpg L’abstraction en peinture s’est présentée à moi comme une réponse évidente à un besoin impalpable. Elle représentait une évolution logique de non travail et m’ouvrait la porte vers plus de liberté créative. Ayant  débuté par des collages d’images puis de papiers découpés géométriquement. L’acrylique m’a permis de tracer mon chemin dans la richesse d’une texture, dans le hasard d’un mélange de couleurs improbables ou dans l’élégance d’une forme voulue ou échappée. 14.jpg

Dans ces représentations immobiles de la richesse des éléments, pareilles à la diversité de la vie, je ne peux que rechercher sans relâche un équilibre sans fin dans lequel je suis libre d’évoluer. Paradoxalement, c’est dans l’abstraction que je ressens l’espace qui m’entoure avec vérité.

 

15.jpg



Mes dessins |
mariuss |
"L'ART ET LA PEINTURE" |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | claire fahys
| art, anges, démons et autre...
| l'aquarelle, ma passion